20 mars 2006

A Paris, un millier d’étudiants défendent la liberté d’aller en cours.

Dimanche 19 mars – Parvis de l’hôtel de ville de Paris. Il fait beau en ce début d’après-midi. De tous les côtés du parvis de l’hôtel de ville des dizaines puis des centaines d’étudiants se regroupent, jusqu’à atteindre le millier. Certains ont revêtu un tee-shirt blanc. Tous, dans une ambiance bon-enfant se retrouvent devant les fenêtres de la mairie de Paris où sont tendues deux immenses banderoles défendant le droit d’aller en cours et la liberté d’accès aux universités, bloqués par les anti-CPE.

Tous ont vécu la même chose. Tous n’ont pu assister aux cours. Tous ont subi le dictat d’AG antidémocratique décrétant le blocus des facultés. Singulier contraste que ces étudiants contre les blocages qui, dans une ambiance festive, défendent la liberté et la démocratie alors qu’à quelques centaines de mètres de violents affrontements avaient eu lieu la veille du fait d’étudiants grévistes ou casseurs, on ne sait plus trop.
La veille, devant la Sorbonne, raisonnait des slogans anarcho-révolutionnaire.
La veille à Nation des voitures brûlaient.
Ce dimanche de presque printemps, la jeunesse estudiantine à montrer son vrai visage, celui d’une jeunesse sans complexe, d’une jeunesse positive, d’une jeunesse qui veut aller de l’avant, d’une jeunesse respectueuse de la devise de la république : liberté, égalité, fraternité. Mais ces mots sonnent creux aux oreilles des étudiants grévistes.
Partout en France, les étudiants non-grévistes se mobilisent pour que des votes démocratiques soient organisés. Partout en France, des étudiants non-grévistes font confiance en la justice de leur pays, en déposant des référés-libertés, pour, à nouveau avoir accès aux cours. Partout en France, des collectifs d’étudiants non-grévistes se créent dans les universités, sur internet. Partout en France les étudiants bâillonnés se lèvent pour libérer l’université.

Merci, merci à tous.

2 commentaires:

Galaad a dit…

Jolie initiative, messieurs dames! :)
Vous pouvez reprendre mon analyse sur mon blog, si vous le souhaitez :

http://reactif.blogspot.com/2006/03/les-anarcho-socialistes-font-leurs.html

Marinette a dit…

dimanche, c'était super :) Effectivement, ambiance bon enfant. Et ce, malgré la colère, parce qu'effectivement nous avions tous été victime de pseudo AG avec vote démocratique.
Merci à tout ceux qui se bougent pour que les facs se débloquent!

Souscrivez au fil RSS

Nombre d'abonnés