23 mars 2006

Jeudi 23 mars. Les casseurs en tête de manif anti-CPE à Paris

Des casseurs étaient en tête de cortège de la manif anti-CPE. Ils ont cassé abribus et vitrines de magasins. De moins en moins nombreux à manifester les étudiants grévistes n’étaient que quelques milliers.
Petit rappel aux casseurs et consors -histériques révolutionnaires-, il y a plus de 200 000 étudiants rien qu’à Paris. Cqfd !

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Pétition - La Droite Libre et le Comité National Pour La Réforme


Le mouvement La Droite Libre lance une pétition apolitique sur ce site : www.pourlareforme.com
En voici le contenu :
- J'en ai assez du climat insurrectionnel.
- J'en ai assez du totalitarisme syndical.
- J'en ai assez de voir la France partir en fumée.
- J'entends faire reculer les privilégiés du système et les combinards festifs.
- Je veux pouvoir étudier sereinement. Je veux pouvoir travailler librement.
- J'exige que la démocratie soit enfin respectée !
Pour cela, quelle que soit ma sensibilité politique,
je signe la pétition nationale du Comité National pour la Réforme.
http://www.pourlareforme.com/

Céline a dit…

Qui est allé lire le texte de loi sur le CPE ?

Bonjour,

Ma question est simple : qui a lu le texte de loi sur le CPE ? Sur les milliers de manifestants, combien l'ont lu ? Certainement une petite poignée...
Parlons franchement, pourquoi tant de hargne contre ce pauvre CPE ? Parce que je n'ai vu personne demander le retrait du CDD, ou des CES, contrats précaires au plus haut point ! Et pourtant, on se les coltine encore et encore ces contrats reconductibles qui nous entraînent sur des mois et des mois de précarité....
Alors, qu'est ce qui est affreux dans le CPE ? C'est un CDI, qui nous permet d'avoir comme garant si on cherche un logement l'état lui-même, c'est un CDI grâce auquel on peut avoir des prêts avec certaines banque (BNP par exemple), c'est un CDI qui nous permet de nous barrer d'un emploi pourri comme on veut pendant 2 ans, c'est un contrat parmi d'autres non obligatoire, c'est un CDI qui permet aux jeunes de mettre le pied à l'étrier.... Combien de salariés en France peuvent dire aujourd'hui qu'ils sont encore au poste de leur premier emploi ? Peu. Mais je peux vous dire que le premier emploi c'est le plus dur à avoir parce qu'avant lui, rien ne rempli le CV et l'expérience est nulle. Il permet souvent de trouver mieux... Alors j'entends "ouais, deux ans à l'essai c'est dégueulasse".... Oui, 3 CDD successifs de 6 mois en contournant la loi c'est pas déguelasse ? "Ouais, les patrons ils te jetteront sans raison" Vous croyez sérieusement qu'un patron qui veut vous virer ne trouve pas une façon de le faire ? Je sais de quoi je parle.
Alors au lieu de faire des manifs parce que des syndicats aigris d'avoir dû voter à droite aux présidentielles, vous présentent une interprétation frelatée d'un texte de loi, je vous conseille de le lire et de réfléchir.
J'ai été lycéenne.... "Jospin t'es foutu, les lycées sont dans la rue" je scandais à l'époque, rêvant d'un nouveau Mai 68... Pour quelle loi ? Je n'en sais rien, je ne l'ai jamais su.... Je faisais pêter les cours, c'était chouette dans la rue tous ensemble ! Récupérée par la politique que j'étais...
NON ! Allez sur les sites du gouvernement et lisez le texte de loi pour vous faire VOTRE PROPRE idée sur le CPE et sur le reste en général. Ne vous fiez pas à ce que vous disent les médias où les syndicats. Réfléchissez par vous même....
Et en plus, ça vous permettra d'allez voter à temps pour élire ceux qui vous gouverneront. Une fois qu'ils sont là, laissez les gouverner, ou du moins essayer...

Anonyme a dit…

200.000 étudiants à Paris, mais combien peuvent se permetre de manifester ?

JPP a dit…

A ce jour de la querelle "pro contre anti CPE", le débat ne porte plus sur le CPE.
Comme le CPE est inscrit dans la Loi, la question est devenue : "Dans notre pays, le pouvoir est dans la rue ou dans les urnes ?". Point !

Souscrivez au fil RSS

Nombre d'abonnés